8 octobre 2017

Aider les élèves qui “décrochent” pendant les phases collectives

Vous voyez cet élève (TDAH ou non) qui n’écoute pas, ne sait jamais où on en est, ne participe pas (parce qu’il ne suit pas), semble (ou est) ailleurs (mais où ???), rêve, se liquéfie sur son bureau voir s’endort les yeux ouverts (ou fermés) … 

Et vous pendant ce temps là, vous essayez de corriger un exercice, de passer une consigne ou d’expliquer une notion un peu compliquée…

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases collectives

Et si cet élève en question percevait mal les signaux oraux ?

Pas qu’il soit sourd ou même malentendant (même si on peut se poser la question), mais plutôt que la voie auditive soit peu efficace. Il est alors utile de s’appuyer sur d’autres voies (Kinesthésiques, visuelles…), et c’est là, encore une fois, qu’une approche multisensorielle prend tout son sens.

Ci-dessous, un extrait sur l’Hyporéactivité auditive, tiré de l’excellent livre “Favoriser l’attention par des stratégies sensorielles” de Sonya Côté aux éditions Chenelière 

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

Rester en alerte en utilisant son corps

Le premier exemple sur lequel je sois tombé et qui m’a vraiment marquée : Un enseignant travaillant sur les notions d’horizontalité et de verticalité (Un petit clic sur l’image pour voir la vidéo) :

 Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

Quelques autres exemples : 

En lecture

– Pour expliquer le o ouvert et le o fermé, utiliser la petite histoire de Monsieur O dans les Alphas, et mimer en même temps. (Souffler, faire la bulle avec ses doigts, la faire s’élever, claquer dans ses mains pour la faire éclater, baisser les bras en faisant ooooh….)

– Pour travailler sur les confusions visuelles b/d/p/q u/n etc. : écrire la lettre concernée sur une ardoise et faire tourner l’ardoise en fonction du son qu’on entend.

– Pour mémoriser les correspondances lettres/sons : faire un signe en même temps qu’on prononce les sons (Méthode Borel Maisonny) :

En écriture

Effectuer les tracés demandés avec son doigt dans l’espace ou sur sa table ; ou utiliser le huit de l’alphabet : 

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

En maths

– Montrer avec ses doigts les chiffres nommés

– En résolution de problème : montrer le signe de l’opération à utiliser ou des signes correspondant aux actions effectuées (Ajouter, partager, distribuer…)

– En calcul mental, utiliser ses doigts, une idée sympa ci-dessous :

En géométrie

Pour intégrer le vocabulaire de base (Droite, Segment, Parallèles, Perpendiculaires, Formes géométriques…), lui associer une gestuelle :

 Associer le visuel à l’auditif

Pour voir ce qu’on entend… et entendre ce qu’on voit. Essayer, autant que possible de toujours doubler l’information.

On peut utiliser :

– Des posters, des affiches (A la manière des leçons de chose d’antan)

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives  Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

– Des photos ou vidéo projetées (Pour ceux qui ont la chance d’être équipés, sinon on trouve des mini vidéoprojecteurs dans les 50 €)

– Ou alors, on sort ses craies et on s’inspire des tableaux que l’on peut admirer dans les classes Steiner/Waldorf

Aider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentrée

 – De vrais objets : Une maquette de volcan ou une mappemonde et son soleil-lampe-de-poche pour la leçon de sciences, les objets évoqués dans le problème de maths (avec ensuite possibilité de manipulation pour les élèves qui en auront besoin), les marionnettes des personnages du conte lu (On trouve plein de lots dans les 5 € sur Amazon) etc.

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

Amplifier le stimuli auditif

Pour certains élèves, le son de la voix humaine n’est pas toujours d’une intensité suffisante pour susciter une réaction chez eux. Une solution peut-être de la multiplier en faisant intervenir les camarades :

– Répéter, répondre ou réciter tous ensemble (Oui, je sais une technique vieille comme le monde mais qu’on utilise de moins en moins)

Ça “réveille” et ça rend les enfants actifs. Bénéfique pour tous.

Et les élèves moins à l’aise peuvent se raccrocher à la voix des autres

Une méthode qui allie un peu tout ça : Le Whole Brain Teaching

Le Whole Brain Teaching (Enseignement au cerveau tout entier) c’est une méthode qui nous vient des Etats-Unis. De Chris Biffle plus exactement. Il est l’auteur du livre Whole Brain Teaching for Challenging Kids (malheureusement non traduit pour le moment)

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases collectives

On trouve aussi plein d’infos sur le Whole Brain Teaching sur le site www.wholebrainteaching.com (en anglais également)

Mais on trouve aussi des articles en français à ce sujet sur le blog de la classe de Mallory ou celui de l’Univers de ma classe

Whole Brain Teaching Français

Ce qui me semble pertinent pour notre thématique du jour :

Le “Class? Yes!” ou “Classe ? Oui !”

Pour attirer l’attention de la classe entière quand on veut passer une consigne, une information importante, commencer une leçon…
L’enseignant dit “Classe” et les élèves doivent arrêter ce qu’ils font et répondre “oui” en le regardant. Ils doivent dire “oui” de la même manière que celle utilisée par l’enseignant pour dire “classe” (Changer régulièrement pour maintenir leur intérêt : répétitions, timbre de la voix…)
(Un exemple à 1min42 de la vidéo ci-dessous) 

Le “Teach – Okay” ou “Expliquez ! Ok !”

On utilise cette technique lorsque l’on souhaite que les élèves mémorisent une notion, une méthode… Lorsque l’enseignant dit “Expliquez !”, les élèves répondent “Ok” et se mettent par paires. Un élève reformule alors ce que l’enseignant vient d’expliquer à son camarade, en utilisant les mêmes gestes que lui.
Ceci colle tout à fait à la théorie suivante :

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

(Un exemple à 1min21 de la vidéo ci-dessous) 

Le “Switch” ou “Echangez”

Il fonctionne avec le “Teach-Okay”. On peut annoncer “Echangez”, les enfants répondent “OK” et échangent alors leurs rôles : celui qui expliquait écoute et vice-versa. 

Le “Mirror” ou “Miroir”

Lorsque l’enseignant dit “Miroir”, les élèves répètent “Miroir” et imitent les gestes de celui-ci. (Ce qui sous-entend que l’enseignant a prévu d’utiliser une certaine gestuelle pendant sa leçon.)

La variante “Mirror Words” ou “Mots miroirs”

Là, les élèves imitent les gestes mais aussi les paroles de l’enseignant. Utile pour tout ce qui est à connaître par cœur : définitions, règles…

Souffler la réponse

On demande aux élèves de souffler systématiquement dans leurs mains avant de donner une réponse (à voix haute, tous ensemble). Ça évite les réponses qui fusent et qui empêche les moins rapides de réfléchir.  (Un exemple à la 51ème seconde de la vidéo ci-dessous) 

Une vidéo pour se rendre compte de ce que ça donne (en Anglais, désolée, je n’ai rien trouvé en français)

Enfin, le plus simple (et peut-être trop évident ?) :

Eviter les phases orales collectives trop longues

Tout le monde s’endort, comme vous dans certaines animations pédagogiques 😉 Mieux vaut essayer de faire court, bref et précis. Ou alors scinder son intervention en plusieurs parties entrecoupées d’autres activités.

On peut s’auto-limiter avec un sablier géant de 10 ou 15 minutes (Et ça permet aux enfants de se rendre compte que pendant ce temps défini, on écoute, on se concentre)

Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

 Et vous ? Vous faites comment pour capter tout le monde ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient vous plaire aussi :

100 adaptations pédagogiques faciles à mettre en place

De nos jours les enseignants ont l'habitude d'adapter leur enseignement, de différencier, de chercher des aménagements pour faire progresser TOUS ses élèves. Mais le temps leur manque indéniablement. D'autant plus qu'actuellement, une classe peut couramment avoir un...

Des adaptations pour faire progresser toute la classe

Il devient de plus en plus fréquent que les enseignants proposent des adaptations et aménagements en adéquation avec les besoins des élèves : • Pour les élèves les plus en difficulté dans leur classe. • Et Parfois aussi pour les élèves les plus à l’aise, pour...

Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit.  J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux,...

Mieux se connaitre pour mieux apprendre : des Blobs et des étoiles.

Première publication : 15 Avril 2019 La question est récurrente (ici comme ailleurs) : Comment aider cet élève qui... au choix... n'arrive pas à apprendre à : Lire Ecrire Compter Parler... Ma réponse (ici comme ailleurs) : Ça dépend de l'enfant en question. Énervant,...

Comment favoriser l’implication des élèves avec l’Enseignement Explicite

Aujourd’hui je vais vous parler d'enseignement explicite (ou pédagogie explicite) : Qu'est-ce que c'est ? Comment s'en servir de manière efficace dans sa classe (En maternelle, en élémentaire, au collège...) ? Avec quels outils ? J'ai rédigé cet article pour une...

Aider les élèves à se mettre au travail : Le Sas d’entrée dans l’activité

L'image d’Épinal : L'enseignant passe les consignes, les élèves se mettent au travail. La réalité : L'enseignant passe les consignes, certains élèves se mettent au travail, d'autres non. L'enseignant papillonne frénétiquement d'une table à l'autre au...

Guide Choisir son cartable d’ordinateur pour l’école ou le collège

Trouver le cartable idéal pour l'école ou le collège c'est déjà un sacré casse-tête. Mais quand, en plus, le sac en question doit contenir un ordinateur et tout le petit bazar qui va avec, pour un élève dyspraxique, dyslexique, dysgraphique ou autre... la mission...

Comment habiller un enfant hypersensible (ou qui tient juste à son confort)

Un enfant qui présente une hypersensibilité tactile, ça peut être une vraie galère à habiller : "L'étiquette de mon t-shirt me grattouille" "Le bout qui reste de l'étiquette que tu as coupée me grattouille" "Le t-shirt dont tu as coupé l'étiquette ne me grattouille...

4 piliers pour aider les élèves à développer le meilleur d’eux-même, avec Camille

Aujourd'hui, je vous propose un article qui sort un peu de l'ordinaire.  J'ai découvert il y a peu le travail de Camille Colombain, professeure des écoles et Art-thérapeute  Aujourd'hui enseignante indépendante, elle travaille auprès d'élèves...

15 petites choses à savoir pour bien accueillir un enfant autiste en classe

A la rentrée, tu vas avoir un élève autiste dans ta classe : Intégration ULIS ou IME, Classe de cycle 1, cycle 2, cycle 3... peu importe. Sauf que voilà : Tu n'as pas été formé pour ça, ni en formation initiale, ni en formation continue. Tu pars de...