21 février 2018

Aider les élèves à résoudre leurs conflits par eux-même

Vous avez dans votre classe des élèves qui reviennent de récréation parasités par les petits conflits qu’ils viennent de vivre ?

Ils passent le seuil de la classe rouges comme des tomates, tout ébouriffés et enragés par ce qui vient de se passer avec machin-chouette qui voulait jouer à chat-truc-muche mais après y’a truc-bidule qu’est arrivé et là il a dit que bidule-chose ne pouvait pas jouer et alors…

Et alors dur dur de leur remettre la tête dans la technique de la soustraction avec retenue ou le règne de Charlemagne.

Voilà donc peut-être de quoi les outiller pour faire face plus sereinement (Et puis ça tombe bien, c’est dans les programmes d’EMC)

Aider les élèves à résoudre leurs conflits par eux-même

Le message clair

Les messages clairs font leurs chemins dans les écoles (et même sur Eduscol !), et pour cause : c’est un super outil.

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

Le message clair est une petite formulation entre deux enfants qui sert à régler des petits conflits entre eux, sans faire intervenir un adulte. (Il est important de préciser aux enfants qu’en cas de violence par exemple, le message clair n’est pas approprié. Il faut faire intervenir un adulte.)

Le principe du message clair est de s’intéresser aux solutions plutôt qu’aux raisons du conflit. 

Il se transmet en 4 étapes : 

  1. “J’aimerais te faire un message clair” : L’autre est prévenu, les 2 élèves concernés se mettent à l’écart, pour avoir une conversation privée
  2. “Tu m’as fait…” : L’enfant explique ce qu’il s’est passé.
  3. “Ca m’a…” L’enfant exprime ce qu’il a ressenti. Par exemple : “Ca m’a énervé / vexé, fait peur / rendu triste / agacé / honteux / en colère, je me suis senti seul…”
  4. “Es-tu d’accord pour…” arrêter, t’excuser, réparer, ne plus recommencer… et/ou “Est-ce que tu as compris ?” 

Si oui, la démarche est terminée

Si non, et que les 2 enfants ne parviennent pas à se mettre d’accord, ils peuvent solliciter un adulte, ou un médiateur (Voir paragraphe suivant)…

Il en va de même si l’élève interpellé n’écoute pas le message clair, rigole, se moque, ne comprend pas…

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

Ci-dessus : Affiche aide mémoire que l’on retrouve dans les formations aux messages clairs de l’ICEM34
(Allez y jeter un œil, on y retrouve aussi des cartes d’entrainement pour faire des jeux de rôle, des test pour devenir “maître message clair”, des mises en situation des messages clairs “positifs” pour remercier, féliciter etc.)

On retrouve la démarche et surtout des exemples concrets en cycle 2 et 3 dans une vidéo du CARDIE de Lyon :

(Merci Amélie pour le partage)

 Pour que les enfants s’emparent de la démarche il est nécessaire : 

  • De leur faire découvrir ce qu’est un message clair (avec un exemple concret)
  • De leur expliquer dans quelles situations les messages clairs peuvent être utilisés : Pas pour des choses graves, pas pour des broutilles…
  • De leur apprendre la formulation. (Voir ci-dessus). Un entrainement pratique à partir de jeux de rôle est conseillé.

 Aider les élèves à résoudre leurs conflits

 Extrait du dossier de Sylvain CONNAC sur le site de l’ICEM :
“Pour une école citoyenne à la mesure de tous : les enfants médiateurs”

Enfin, on trouve sur @EMCpartageons une initiation au message clair à partir d’une courte séquence de deux séances adaptées au cycle 2, cycle 3 et l’ASH.

bouton-sequence-message-clair

Les élèves médiateurs

 Attention : ce ne sont pas des surveillants de cour.

Ce sont des élèves à la disposition des autres pour les aider à résoudre leurs petits conflits.

Ils sont généralement identifiés par des brassards ou des gilets.

Voici un exemple de protocole qui peut être suivi :

  •  « Avez-vous déjà essayé de résoudre votre problème sans moi, avec un message clair par exemple ? » 
  •  « Etes-vous d’accord pour avoir l’aide d’un médiateur ? »
  •  « Que s’est-il passé ? » Le médiateur écoute les enfants, chacun leur tour, sans les juger. 
  •  Questions sur ce que chacun a ressenti : « Est-ce la vérité ? » « Qu’as-tu ressenti ? » « As-tu respecté les règles de l’école ? »
  • Appel à témoin (si besoin)
  • « Que pourriez-vous trouver comme solution ? » Les enfants sont invités à trouver des solutions ensemble, par eux-même. Le médiateur peut les y aider si besoin.
  • « Pour vous, le problème est-il résolu ? » Si c’est le cas, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire de se diriger vers un adulte.

Un exemple d’application dans cette vidéo de l’Université de Paix : Graines de médiateurs :

Les médiateurs sont généralement des élèves :

  • qui se sont portés volontaires,
  • qui ont suivi une formation de médiateur
  • et qui ont obtenu leur diplôme de médiateur.

Des conditions favorables

On aurait là de quoi faire un autre article sur le sujet, mais il me semble qu’il est important de le rappeler : à mon sens, ces dispositifs ne portent leurs fruits que s’ils sont mis en place dans des conditions favorables qui limitent l’émergence des conflits :

  • Proposer des alternatives au jeux violents à la récréation : jeux de cour, tracés, boîte à jouer...

  • Réduire le nombre d’élèves en faisant des récréations décalées
  • Avoir une surveillance active, et accueillir avec bienveillance les demandes des enfants
  • Et pourquoi pas, mettre en place un banc de l’amitié (Plus d’infos sur le blog “Ecole Petite Section” d’Isa)

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

  • Visionner la vidéo sur les 4 Accords Toltèques racontés aux enfants, ou comment devenir un chevalier des temps modernes :
  1. Utiliser les mots comme une ÉPÉE à double tranchant : Dire des mots qui font du bien plutôt que des mots qui font du mal
  2. Utiliser son BOUCLIER : Ne pas réagir personnellement : ne pas trop se laisser atteindre par les paroles des autres
  3. Chercher sa QUÊTE : Eviter de faire des suppositions, il vaut mieux aller chercher la vérité
  4. Garder en tête la RÈGLE DU CHEVALIER : Fais toujours de ton mieux

 (Merci Sandrine de m’avoir rappelé cette précieuse ressource) 

Pour aller plus loin…

Dossier de Sylvain CONNAC sur le site de l’ICEM : “Pour une école citoyenne à la mesure de tous : les enfants médiateurs”

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

« Contre violence et mal être, la médiation par les élèves », Publié en 1998 chez Nathan, actualisé et réédité en 1999, ce livre est maintenant épuisé mais consultable en ligne sur le site des médiacteurs :

Aider les élèves à résoudre leurs conflits
(Merci Marine pour l’info)

Graines de médiateurs II – Guide pratique de l’Université de Paix : 

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

Médiations sous le préau de Martine Mainenti et Jean-François Laurent :

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

(Merci Estelle pour l’info)

Les principes toltèques appliqués aux enfants: Pour un mode de vie en harmonie avec soi-même et les autres de Florence Millot

Aider les élèves à résoudre leurs conflits

Et enfin, un petit guide à 5€ et des brouettes de la série du Cabinet des émotions :

Aider votre enfant à développer son empathie – Stéphanie Couturier

Aider les élèves à résoudre leurs conflits par eux-même

Une vraie « boîte-à-outils » pour combattre le syndrome du « tout pour moi » !

Ludique et pratique, à mi-chemin entre la BD et le guide, ce cahier fourmille de conseils utiles et d’exercices concrets pour aider l’enfant à se tourner vers l’autre.

Découvrez comment le Docteur des Émotions aide Rawel à s’occuper des petits hommes !

Et vous ? Comment aidez vous vos élèves à résoudre leurs conflits ? Vous avez déjà essayé ces pistes là ? Quels effets ?

Mots-clés de l'article :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient vous plaire aussi :

100 adaptations pédagogiques faciles à mettre en place

De nos jours les enseignants ont l'habitude d'adapter leur enseignement, de différencier, de chercher des aménagements pour faire progresser TOUS ses élèves. Mais le temps leur manque indéniablement. D'autant plus qu'actuellement, une classe peut couramment avoir un...

Des adaptations pour faire progresser toute la classe

Il devient de plus en plus fréquent que les enseignants proposent des adaptations et aménagements en adéquation avec les besoins des élèves : • Pour les élèves les plus en difficulté dans leur classe. • Et Parfois aussi pour les élèves les plus à l’aise, pour...

Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit.  J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux,...

Mieux se connaitre pour mieux apprendre : des Blobs et des étoiles.

Première publication : 15 Avril 2019 La question est récurrente (ici comme ailleurs) : Comment aider cet élève qui... au choix... n'arrive pas à apprendre à : Lire Ecrire Compter Parler... Ma réponse (ici comme ailleurs) : Ça dépend de l'enfant en question. Énervant,...

Comment favoriser l’implication des élèves avec l’Enseignement Explicite

Aujourd’hui je vais vous parler d'enseignement explicite (ou pédagogie explicite) : Qu'est-ce que c'est ? Comment s'en servir de manière efficace dans sa classe (En maternelle, en élémentaire, au collège...) ? Avec quels outils ? J'ai rédigé cet article pour une...

Aider les élèves à se mettre au travail : Le Sas d’entrée dans l’activité

L'image d’Épinal : L'enseignant passe les consignes, les élèves se mettent au travail. La réalité : L'enseignant passe les consignes, certains élèves se mettent au travail, d'autres non. L'enseignant papillonne frénétiquement d'une table à l'autre au...

Guide Choisir son cartable d’ordinateur pour l’école ou le collège

Trouver le cartable idéal pour l'école ou le collège c'est déjà un sacré casse-tête. Mais quand, en plus, le sac en question doit contenir un ordinateur et tout le petit bazar qui va avec, pour un élève dyspraxique, dyslexique, dysgraphique ou autre... la mission...

Comment habiller un enfant hypersensible (ou qui tient juste à son confort)

Un enfant qui présente une hypersensibilité tactile, ça peut être une vraie galère à habiller : "L'étiquette de mon t-shirt me grattouille" "Le bout qui reste de l'étiquette que tu as coupée me grattouille" "Le t-shirt dont tu as coupé l'étiquette ne me grattouille...

4 piliers pour aider les élèves à développer le meilleur d’eux-même, avec Camille

Aujourd'hui, je vous propose un article qui sort un peu de l'ordinaire.  J'ai découvert il y a peu le travail de Camille Colombain, professeure des écoles et Art-thérapeute  Aujourd'hui enseignante indépendante, elle travaille auprès d'élèves...

15 petites choses à savoir pour bien accueillir un enfant autiste en classe

A la rentrée, tu vas avoir un élève autiste dans ta classe : Intégration ULIS ou IME, Classe de cycle 1, cycle 2, cycle 3... peu importe. Sauf que voilà : Tu n'as pas été formé pour ça, ni en formation initiale, ni en formation continue. Tu pars de...